Les filières de l'assainissement non collectif

Pour épurer les eaux usées, des bactéries présentes dans le sol permettent de dégrader la matière organique.
 
Différentes filières sont mises en place selon la nature du sol :

L'épandage souterrain à faible profondeur

Si le sol est perméable, on met en place un épandage souterrain à faible profondeur. Des drains sont installés dans le terrain à environ 30 cm de profondeur et reposent sur un lit de graviers. L'eau passe dans les drains et les bactéries dégradent la matière organique qui y est présente. L'eau s'infiltre ensuite dans le sol.

Le lit filtrant vertical non drainé

Si le sol est trop perméable (craie fissurée), les bactéries n'ont pas le temps de dégrader la matière organique. Le sol est alors remplacé par du sable : c'est ce qu'on appelle un lit filtrant non drainé. Une cavité est créée et remplie de sable. L'eau percole à travers le sable et les bactéries peuvent s'y fixer et dégrader la matière organique. L'eau s'infiltre ensuite dans le sol.

Le lit filtrant vertical 

Si le sol n'est pas assez perméable (argile), le sol existant est remplacé par du sable et les eaux épurées sont évacuées : c'est le lit filtrant vertical drainé. L'eau, qui ne peut pas s'infiltrer dans le sol après l'épuration, est récupérée grâce à des drains qui dirigent ensuite l'eau vers un fossé, une rivière ou un puits d'infiltration.

A noter :

« Sont interdits les rejets d'effluents, même traités, dans un puisard, puits perdu, puits désaffecté, cavité naturelle ou artificielle » (arrêté du 7 septembre 2009)


Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à consulter le site interministériel sur l’ANC
http://www.assainissement-non-collectif.developpement-durable.gouv.fr/installations-d-assainissement-non-collectif-r83.html


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.